Daniel Bouchard

Blog officiel de Daniel Bouchard Président de la Gauche Ouvrière et Chrétienne. Pour mettre l'homme au centre de nos actions.

08 octobre 2009

Vers un statut du beau-parent allégé

Vers un statut du beau-parent allégé

La garde ,la résidence alternée était évidente dés le début l'absurdité de vouloir traité de la tiers-parentalitétiers-parentalité alors que la co-parentalitéco-parentalité pourtant inscrite dans la Loi est massivement bafouée par la soit-disant justice aux affaires familiales ,qui dans 85 % des cas refuse la résidence alternée aux pères qui la souhaitent quand les mères mettent leur veto .Autres victimes de cette injustice flagrante :les grands-parents paternels .Monsieur Leonetti : nous espèrons que vous ne vous êtes pas réfugié dans un lâche silence à ce sujet mais si apparemment car rien dans son texte ,dans ses propositions n'y en fait allusion

Et  Leonetti  ferait bien de statuer aussi sur le fait que les femmes devraient commencer à payer la pension alimentaire aux hommes/pères qu'elles quittent. Aujourd'hui la responsabilité des femmes dans la rupture maritale/familiale est de 85%. La justice ne fait pas son travail en réclamant aux hommes de payer la pension alimentaire alors que la loi dit l'inverse. "La pension alimentaire doit être versée à celui qui est quitté par celui qui a quitté". C'était un statut protecteur de la femme quittée à l'époque où les hommes s'en donnaient à cour joie mais aujourd'hui, comme les faits sont inversés, il est normal qu'avant de légiférer sur un statut du beau-parent, on le fasse sur celui-ci, celui de la pension alimentaire due aux pères quittés et molestés dans leur vie parentale. Quant au beau-parent , comme dans beaucoup de cas fait au moment de la séparation,  toujours en train à souffler sur les braises, d'acheter les enfants et n'a eu aucun effort à faire pour se construire une famille sur les décombres de la précédente. Si nous continuons comme cela, la société tourne à l'amazonisme, en gros les hommes ne vont plus être recrutés que sur leurs capacités reproductrices. Une fois les enfants faits, dehors !: "Je choisis celui qui deviendra le père de mes enfants", ce n'est pas de la fiction, c'est comme cela que ça se passe, aujourd'hui, dans le réel... Nous n'en sommes pas encore au crime après la reproduction des Amazones, mais quelle différence y a t'il entre le crime symbolique dénoncé   dans "Le harcèlement moral" et le crime réel, celui de l'éloignement du père, du géniteur, par tous les moyens les plus abjects, (qui se finissent souvent en suicide, donc crime déguisé ou par "poussé au suicide", ce qui revient au même) mais nous en prenons sacrément le chemin. Cette loi ne sera que la cerise sur le gâteau pour la mise en place d'un pouvoir féministe des plus abjectes. Car ce n'est pas du statut d'une future belle-mère,ou de beau père , dont il s' agit  , il ne faut pas se leurrer, les mères actuelles gardant la haute main sur l'avenir des enfants (avec des méthodes qu'elles finissent par payer un jour où l'autre quand les enfants devenus adultes se rendent compte de l'horreur qu'a vécu leur père, surtout s'ils sont garçons), c'est du statut du beau-père dont il s'agit (ou de la belle-mère en cas de mariage lesbien). C'est du vécu, du réel, du quotidien, sur deux générations dans une famille de manipulatrices perverses en jupes courtes, qui s'en donnent à coeur joie. Ne prenez pas ce commentaire à la légère car c'est la vérité ,c'est du vécu

Et avant de faire cette loi ,il faudrait que l' État fasse en sorte que les juges des affaires familiales ,principalement femmes ,appliquent la loi avec impartialité et non toujours en faveur de la femme même quand elle a tord et quand un enfant apporte la preuve que sa mère le délaisse  ,que ces juges femmes ne refassent pas le jugement de divorce qui était aux tords de la mère et que ces juges ne fassent pas payer les enfants ,les pères parce que ces juges femmes n'ont jamais ,n'acceptent pas que la mère n'est pas eu la garde de l'enfant ,et que ces juges femmes appliquent la loi de façon que les pères et les enfants aient les mêmes avantages que quand c'est la mère qui en a la garde : nous avons la preuve de cela aussi

Est ce que le PS,le PC ,les Verts vont monter au créneau pour défendre les intérêts des pères ,des pères qui ont la garde des enfants ,ou même qui n'ont pas pu l'avoir?

nous nous posons la question car ,à part nous au M.D.C. ,nous n'avons pas lu ni entendu d'autres partis de gauche soulever la question et prendre cela au sérieux

Le Président du M.D.C.

 

Posté par daniel721 à 09:00 - communiqué de presse du président - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire